Urbanisme

Etude de faisabilité de la création d’une Agence d'urbanisme sur l’agglomération d’Antananarivo

Antananarivo, la capitale de Madagascar, affirme son identité à travers son paysage urbain qui mêle constructions d’antan et bâtiments modernes ainsi qu’un aménagement valorisant des références historiques. Mais face à un développement urbain croissant non planifié, cette identité déjà fragilisée risque de disparaitre. L’aménagement anarchique de la capitale crée aussi plusieurs problèmes qui rendent le quotidien des tananariviens plus difficile, à ne citer que la désorganisation du système de transport ou encore la création de points d’insalubrité. Pour freiner cette tendance, l’Agence Française de Développement (AFD) de Madagascar a initié une étude de la faisabilité pour la création d’une agence d’urbanisme. L’IMV est chargé de piloter ce projet qui va aider la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) ainsi que les communes périphériques et les principaux acteurs de l’aménagement à mieux maîtriser l’urbanisation de l’agglomération.

Enjeux
Antananarivo possède une population importante ainsi qu’un fort taux de croissance démographique. On estime à quelque 2,5 millions le nombre de tananariviens avec environ 100 000 nouveaux habitants par an. Il est nécessaire de gérer les impacts de cette forte croissance sur le développement urbain de la capitale pour éviter la création de certains problèmes et la persistance d’autres déjà présents, dont l’augmentation du nombre de constructions illicites ainsi qu’un système d’eau et d’assainissement en deçà des besoins sans cesse croissants.
Il existe aussi une répartition déséquilibrée des infrastructures de service comme les hôpitaux et les écoles. Ces établissements sont concentrés dans le centre-ville et la population des périphéries a des difficultés à accéder à ces services.
Face à cette situation, on assiste actuellement à une prise de conscience des principaux acteurs concernés, aussi bien la population que les autorités. Soutenue par cette opinion favorable en faveur d’un meilleur système d’urbanisation, la mise en place d’une agence d’urbanisme est une solution pour résoudre certains problèmes liés à une urbanisation anarchique.

Cadrer la croissance urbaine
L’objectif global de ce projet est de mettre en place une structure pour cadrer la croissance urbaine d’Antananarivo, aussi bien au niveau de la CUA qu’au niveau des communes périphériques. Cette agence d’urbanisme se chargera d’étudier les données en lien avec la croissance urbaine pour aider les acteurs concernés à établir des plans d’aménagement répondant aux besoins actuels et futurs.
En sa qualité de catalyseur des besoins en termes d’aménagement urbain, l’agence d’urbanisme interviendra en amont des projets d’aménagement initiés par les acteurs locaux. Cette structure se chargera de guider le processus de réflexion pour une urbanisation en phase avec les besoins locaux.
A ce titre, ses différentes missions sont :

  •  Observations des spécificités du territoire sur lequel l’agence va opérer. Elle collectera différentes données sur les caractéristiques spatiales, économiques et sociales de ladite zone.
  • Grâces aux données récoltées via la phase d’observation, l’agence aidera les collectivités territoriales à planifier leurs démarches d’urbanisation.
  • Projection spatiale, sociale et économique des démarches d’urbanisation.
  • Animation des débats entre les différents acteurs de l’urbanisation pour proposer des projets alternatifs ou bien de mieux cadrer les processus de transfert de savoir-faire.
  • Préparation préalable ou pré-opérationnelle des dossiers de mise en place des plans d’urbanisation. Cela peut se faire dans le cadre d’expertises ou de propositions territorialisées.
  • Anticipation des futurs besoins via des études ou des rapports d’évaluation. Cela servira à fournir les données nécessaires aux acteurs locaux pour orienter leurs futurs projets ou recadrer les processus actuels pour qu’ils soient en adéquation avec les prochains défis. 


Processus de création
La mise en place de la structure passe par une phase de consultation avec les partenaires pour partager leurs expertises dans ce genre de projet. En 2016, le projet Agence d’Urbanisme entre dans sa phase de création et de construction partenariale. Durant cette étape, les principaux acteurs du projet se concentreront sur l’aspect institutionnel et l’aspect technique de la mise en place de l’Agence d’Urbanisme. Il s’agira entre autres de définir son modèle économique, juridique et institutionnel. Cette phase sera aussi l’occasion du lancement et de la structuration des compétences ainsi que des activités qui lui reviendront. A ce titre, une coopération avec AGence pour l'Observation de la Réunion, l’Aménagement et l'Habitat (AGORAH) est menée.