Déchets organiques

Etude sur la caractérisation des déchets

La caractérisation des déchets permet de déterminer les éléments qui composent les ordures ménagères, issues des marchés alimentaires et des ménages de la Ville d’Antananarivo. C’est une étape primordiale avant de réaliser une activité de valorisation des déchets.
Le projet de valorisation des déchets organiques de l’IMV a débuté par une étude axée sur la réalisation de cette caractérisation. Les activités ont commencé en avril 2015 et ont permis la caractérisation des déchets de marché alimentaire et d’un échantillon de ménages dans la capitale. Cette étude permet d’avoir des données récentes sur les déchets ménagers solides de la capitale. Il est envisagé de réitérer cette étude tous les ans, dans différents quartiers pour suivre l’évolution, en terme de composition et de quantité, des déchets ménagers solides de la capitale.
En 2015, deux marchés alimentaires ont été choisis pour réaliser les études, à s’avoir Mahamasina et Andravoahangy. Le choix des sites caractérisés a été orienté par la nature des activités à savoir la vente de denrées alimentaire (production importante de déchets organiques) et par leur emplacement en centre-ville. Un échantillon de 20 ménages a été déterminé, réparti dans 8 fokontany (Amboditsiry, Ambatomainty, Manjakaray, Andravoahangy, Anosipatrana, Namontana, Antaniavo et Antanimena). L’étude a été par la suite complétée par la composition des déchets des ménages se trouvant dans la périphérie de la Capitale.

70% de déchets organiques
Cette étude montre que les ordures ménagères de la Commune d’Antananarivo sont composées de plus de 70% de matières organiques, valorisables en compost agricole. Les 30% restant sont constitués généralement de matières recyclable - à savoir plastiques et papiers-cartons. Ainsi, les déchets ménagers et assimilés de la capitale ne contiennent pas de déchets dangereux ou toxique, mis à part une faible quantité tessons de verre et de débris de métaux.