Assainissement et accès à l’eau

Selon l’ONU, « l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement est un droit fondamental pour l’homme, décisif pour la vie, la santé et le respect de la dignité ». A Antananarivo, la situation est préoccupante. 750 000 habitants n’ont pas accès à de l’eau salubre, près de 100 000 personnes pratiquent la défécation à l’air libre, des dizaines de milliers d’excrétas sont déversés dans le réseau urbain sans traitement, et la ville compte chaque années des milliers de sinistrés suite aux inondations.

Le programme « Masay » s’inscrit depuis 2006 dans le cadre de la coopération entre la Commune Urbaine d’Antananarivo, la Région Ile de France et l’ONG EAST autour de quatre axes prioritaires :

  • L’amélioration de l’accès à l’eau potable des populations vulnérables ;
  • L’amélioration des pratiques d’hygiène de la population et au sein du milieu scolaire ;
  • L’amélioration du service d’assainissement ;
  • Le renforcement des associations de quartier et des services de la Commune.

La zone d’intervention du programme se concentre sur les un ensemble formé de quartiers vulnérables, situés dans le 3ème et le 5ème arrondissements, bordant le marais Masay. Ce périmètre présente les caractéristiques suivantes :

  • Une densité importante de population particulièrement défavorisée ;
  • Une sensibilité forte aux inondations récurrentes ;
  • Un réseau d’assainissement sous-dimensionné et mal exploité ;
  • Un faible accès à l’eau potable et un accès à une eau de mauvaise qualité ;
  • Un impact direct en termes hydraulique et environnemental sur le Marais Masay qui joue le rôle de bassin tampon et de lieu de vie de plus de 200 000 habitants.

 

Les réalisations depuis 2006 sont nombreuses :

  • Mise en œuvre de bornes-fontaines,
  • Construction et réhabilitation de bassins-lavoirs incluant un accès à l’eau potable,
  • Construction de latrines communautaires et de blocs sanitaires publics,
  • Réhabilitation d’écoles publiques, de bâtiments scolaires et sanitaires avec la sensibilisation du personnel aux bonnes pratiques d’hygiène,
  • Mise en place et officialisation des associations de quartier dédiées au nettoyage (RF2) et d’associations de femmes pour la promotion de l’hygiène,
  • Réhabilitation de ruelles et de canaux

 

Le programme Assainissement et Accès à l’eau « Masay » a permis de faire naitre des projets innovants en terme d’assainissement telles que la plantation de la plante phyto-épurative vétiver et la construction du premier biodigesteur de Madagascar pour traiter les boues de latrines.

 

 

Le programme Masay phase 6 s’articule autour de 3 volets d’activités :

 

1) La mise en œuvre d’ouvrages communautaires

  • 30 bornes fontaines ;
  • 3 bassins lavoirs ;
  • 3 blocs sanitaires ;
  • 10 latrines communautaires ;
  • La réhabilitation de 2 écoles primaires publiques ;
  • La réhabilitation de 2 centres de santé ;
  • La construction d’une seconde station de traitement de boues de latrines.

 

2) Le renforcement de capacité

  • Mise en place et renforcement d’association de gestion ;
  • Mise en place et renforcement d’associations de quartier pour la propreté (RF2) ;
  • Renforcement de capacités des arrondissements ;
  • Renforcement de capacités des services techniques de la CUA

 

3) La mise en œuvre d’études techniques en vue d’améliorations à moyen et long terme

  • Le diagnostic du réseau d’eau potable ;
  • La mise en place d’un schéma directeur d’assainissement, à l’échelle du bassin versant du Canal de la Vallée de l’Est.

 

L’ensemble de ces projets sera achevé en avril 2017.

 Rechercher un projet